La Hutte de Sudation – Inipi – Le Temazcal

Dans les villages primitifs, des temps passés jusqu’à notre avancée de technologie médicale, se sont développées des méthodes naturelles afin de se soigner et retrouver son équilibre.

Ils ont utilisés des techniques de guérisons afin de se procurer un bien être entre eux même et les leurs.

Quelques unes de ces techniques continuent à être utilisées au jour d’aujourd’hui, c’est le :

TEMAZCAL – INIPI – SWEAT LODGE – HUTTE DE SUDATION

La hutte de sudation, sweat Lodge, ou encore Inipi est une cérémonie amérindienne de soins et de purification. Utilisée par les indiens d’Amérique du Nord, elle leur permettait de se connecter avec les quatre éléments que sont la terre, l’eau, le feu et l’air. La vapeur (produite par l’eau versée sur des pierres chauffées au rouge) unissant chaque participant aux éléments du monde à l’intérieur du ventre que représente la hutte. Elle purifie ainsi le corps et l’esprit. Elle est couramment utilisée de nos jours à des fins thérapeutiques (relaxation, guérison) comme à des fins spirituelles.

Ici, nous allons mentionner l’histoire et la fonction de ce rituel appelé : « Temazcalli », bien que chaque Temazcalero le réalise selon ses critères et ses coutumes.

Le Temazcal est une pratique qui s’emploie depuis les temps anciens, car l’être humain à toujours été victime d’anxiété, d’incertitudes, de peurs, de remords, de déséquilibres émotionnels etc…..

Pour cela même, il requiert de ces techniques thérapeutiques pour se libérer de tout ce qui l’incommode.

Les villages indigènes, voyaient la purification comme essentielle pour maintenir la bonne santé. La principale méthode de purification était d’entrer dans la cabane de sudation, non seulement pour nettoyer le corps physique, mais aussi le corps mental et l’esprit. Le rituel de la cabane de sudation se réalise à l’intérieur d’une structure construite spécialement pour cela, elle a la forme d’une tortue « qui représente la Terre Mère » et possède la capacité suffisante pour recevoir un groupe de personnes ;

L’ouverture est orientée à l’est « là où le soleil se lève », mais selon les traditions et cultures différentes, comme celles des Lakotas, l’ouverture se fait à l’ouest. À l’intérieur de la cabane, au centre se trouve un trou circulaire pour recevoir les pierres chaudes. Le feu à l’extérieur servant à chauffer les pierres, symbolise le soleil et le Grand Esprit, les pierres symbolisent la « graine », la cabane représente le sein de la Terre Mère, L’entrée représente le vagin.

Le Temazcal ou bain de vapeur indigène est appelé XOCHICALTZIN “la petite maison des fleurs” ou INIPI “la cabane pour suer”, c’est un endroit ou l’on peut jouir de l’action bénéfique naturel du corps, à travers l’usage de la vapeur, provenant de l’eau versée sur les pierres chaudes, avec la finalité de créer une réaction positive de la transpiration à travers l’organisme, afin d’extraire les toxines et autres éléments nocifs à la santé.

Une des principales fonctions du temazcal, avec son air ambiant humide, est d’activer les deux mécanismes thermo – régulateurs “vaso dilatation- radiation et évaporation” le premier s’annule, faisant que le second mécanisme soit plus intense, la sudation provoque l’augmentation du niveau d’excrétion des produits terminaux du métabolisme, les toxines, comme l’acide urique, la créatine, l’urée, l’acide lactique et le chlorure de sodium entre autre. Pour chaque litre de suée nous perdons 5 grammes des premiers et 5 grammes du dernier. Durant la phase de chaleur, les vaisseaux sanguins se dilatent et la personne commence à suer. Ceci sert à nettoyer les pores de la peau, et libère le corps des impuretés, apportant d’autres bénéfices additionnels, comme la relaxation des muscles, pression artérielle équilibrée et apaisement des nerfs.

Pendant une session de temazcal, nous perdons 1,5 litre de sueur suivant la température ambiante qui va de 43 à 48degrés.

L’eau froide jetée sur les pierres, dégageant de la vapeur, amène une température corporelle qui se normalise, et les vaisseaux sanguins périphériques s’activent, ce qui renforce les défenses immunitaires de l’organisme en les refroidissant, et qui accroît le bien être physique ainsi que la vitalité.

La température du corps est un paramètre pour définir l’état de santé, ou bien la maladie d’une personne, de cette manière il existe un système thermo- régulateur de la température corporelle qui est un facteur de control important de l’équilibre entre la production et la perte de chaleur.

Le temazcal peut aider à soigner différends problèmes de santé, comme les blocages énergétiques, spécialement les problèmes nerveux, les nerfs contractés, les constipations, fractures, piqûres d’insectes ou d’animaux vénéneux, douleur de poitrine, de dos, torticolis, impureté du sang, élimination des toxines.

Les bénéfices du temazcal apportent au niveau de la circulation sanguine périphérique plus de vigueur, une normalisation des veines artérielles, relaxation musculaire, l’augmentation de la résistance de l’organisme ainsi qu’un bien être physique et vitalité ; des influences psychologiques très positives, un équilibre physique et mental aidant à la prise de conscience interne.

Après le temazcal, très curieusement, la personne se sentira rétablie et revitalisée, du moins légère.

Le temazcal nous donne une sensation de plénitude, de globalité que nous pouvons utilisées pour nous relaxer après être sortie du bain de temazcal.

vidéo du temazcal

La Sweat Lodge

Construite avec des branches de saule ou de noisetier, la hutte nous accueille à chaque cérémonie pour une nouvelle naissance à la Vie .
Le chemin Sacré qui relie l’autel du Feu à la loge fait le lien entre l’Esprit et la Matière, le Masculin et le Féminin. Dans la loge nous revivons la création du monde par l’alchimie de tous les éléments : Feu Air, Eau, Terre et Ether.

Pour rappel : la « religion » sioux est la seule au monde à avoir été enseignée par une femme et destinée aux hommes !

Les pierres  » Grand Mères »

Chaque pierre déposée dans le feu est porteuse d’un enseignement.

C’est cette histoire qu’elle vient chanter dans la hutte.

Le Feu

Les arbres donnent leur vie pour nourrir le Feu.
Par cette alchimie les pierres se remplissent de tous les esprits de la nature. Dans la loge, elles libèrent leur énergie sous l’action de l’eau.
Nous Ouvrons notre cœur, écoutons le Grand Mystère dans le chant des Grand- mères Pierres.

Mère Terre soutient nos pas, nous nourrit, nous la remercions  pour tous ses dons.

Lié à la direction du Sud, le feu communique aux pierres toute la chaleur du soleil.
Dans la passion qui l’anime, cet être vivant nous enseigne…

Sous le tipi, pendant les cérémonies de nuit, on chante des chants sacrés au rythme du tambour à eau et de la crécelle.

« Entrer dans une sweat lodge, c’est naitre une nouvelle fois… Apprenons à ouvrir notre esprit, à être patient et à nous entre aider.
Voilà l’enseignement de la hutte à sudation, le chemin de la réunification, rassembler les gens, réfléchir à ce que nous pouvons faire pour la Terre et non attendre encore davantage de la Terre… Priez pour les générations futures, les enfants, les anciens, les animaux, le feu, l’air, l’eau, la Terre et priez pour les autres… »
ARCHIE FIRE LAME DEER – Homme médecine Lakota

il y a une différence entre les huttes d’été et les huttes d’hiver, en été lorsque l’on construit la hutte, nous enlevons l’écorce des tiges, les tiges sont alors pleine de sève, l’écorce s’enlevant plus facilement et sert à attacher les branches lors de la construction de la hutte.
En hiver toute la sève est descendue, c’est le cas de notre hutte, les feuilles étant tombées, l’on ne peut enlever l’écorce facilement, donc nous la laissons, c’est ainsi que l’on reconnait les constructions des huttes d’hiver de celles d’été.
En l’occurrence, Le noisetier de notre hutte peut repousser car il a conservé son écorce, et notre hutte peut devenir à nouveau un arbre. La cérémonie de construction: le tabac placé dans chacun des trous, en priant, a fait que le noisetier a pu revivre, grâce aux prières et aux offrandes de tabac. Lorsque le travail est fait dans le bon sens, le sacré, le respect, la dévotion et la foi en tous les Esprits et Grands Pères lors de la construction de la hutte, nous avons ce qui vient de se produire: les petites feuilles sur une des perches.
Si la hutte se recouvre entièrement, cela fera un abri naturel et la hutte peut continuer d’être animée sans problèmes, au contraire, cela veut aussi dire que les énergies sont en plein accord avec mon travail de Temazcalera ou Maitre de cérémonie, en d’autres termes la hutte dit: je suis la vie, beau symbole pour ceux qui participent à la hutte et prient pour la guérison de leur Esprit.
et voici le miracle de la nature

Ce petit livret traduit par mes soins avec l’autorisation des Anciens, fait partie de la connaissance ancestrale des médecines traditionnelles Indigènes. Il n’est plus possible de se le procurer à la vente, en revanche, il fait partie de la transmission ainsi que des enseignements que je diffuse concernant la hutte, tout en sachant que la transmission de la hutte est totalement orale.

                                                                                                                                         Martina Jade

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s