Equinoxe de printemps 2012 – 20 mars

Équinoxe de printemps et culture indigène – 2012

Nous allons fermer un cycle avec ce nouvel équinoxe de printemps, commencé l’année passée, afin d’ouvrir le nouveau cycle en vue d’un changement de conscience, pour un nouveau monde.

 Spécifiquement à l’équinoxe de printemps, l’Ame se synchronise avec le rapprochement du soleil à la terre et ensemble avec le changement qu’expérimente la nature, l’homme se sent renaître.
L’équinoxe de printemps est idéal pour retrouver la nature propre de l’Etre humain.

Nous accueillons l’équinoxe de printemps avec une cérémonie où les participants vont célébrer la fécondité, avec des offrandes de céréales et de graines, chantent au soleil et à la terre, toquent le caracol « escargot de mer » et dansent.

Ainsi, un cycle se termine et un autre commence avec une énergie différente comme dans le cas de la journée et de la nuit.

Le 11 mars au soir marque le début de l’année Tecpatl « couteau d’obsidienne » en rapport au calendrier Aztèque « la pierre du soleil »

L’Equinoxe de printemps 2012 se fêtera en cérémonie le 20 mars, elle est sous l’égide de l’année Tecpatl « couteau d’obsidienne et du chiffre 13 le jour du 20 mars est : Atl « l’eau »

 Tectpatl ou couteau d’obsidienne représente : la  reconnaissance de notre inconscient, l’intégration, la discrimination, la révolution de la conscience (la mort, la naissance et le service à l’humanité)

L’Année 13 Tecpatl  complète le cycle de 52 ans dans laquelle la lumière du feu  nouveau va renouveler les concepts qui donnent une continuité aux processus évolutifs.

Pour les anciens Mexicas la conclusion de ce cycle calendaire est donnée en cette année 2012 dans laquelle nous devons prendre une décision importante entre élaborer un changement de la conscience vers l’intégration ou « périr » « entendre symboliquement…ou… » par notre attitude prédatrice envers la Terre Mère et le manque de fraternité entre l’humanité.

le couteau d’obsidienne a été l’un des symboles qui fut très présents dans tous les manuscrits et les pétroglyphes de la cosmologie Mexica et nous relie à l’une des principales représentations axiomatiques de la philosophie nahuatl: le symbole Tezcatlipoca (miroir de fumée), symbole de notre inconscience et de notre croissance à partir de l’auto-connaissance, afin d’arriver à connaitre notre vrai visage.

En essence, nous sommes tout ce qui est réalisé, nous percevons à travers nos sens, nous sommes réellement dans les arbres et les oiseaux, les étoiles, l’eau de mer et aussi dans tous les frères qui parcourent la Terre, que nous les connaissions ou non.

Le précepte fondamental est que nous sommes une expression de la nature et nous devons travailler en harmonie avec elle. Il est temps de reconnaître que nous faisons partie du tout et que dans la mesure où mes actions, pensées et émotions affectent l’équilibre planétaire, je m’affecte moi-même. Le couteau d’obsidienne est l’outil utilisé pour développer le discernement, son côté effilé  sépare les choses en un équilibre parfait, c’est le point central à partir duquel nous connaissons les deux extrémités de l’existence, c’est pourquoi le Tecpatl est considéré comme le résultat du juste discernement, équilibré et conscient de nos pensées et de nos actions.

Cette clarté dans nos pensées et nos actions nous conduit à la connaissance profonde des choses, c’est comme si le couteau pénétrait de plus en plus profondément en nous-mêmes pour découvrir ce qui vit en nous.

C’est la connaissance et le discernement qui ouvre la conscience.

Pour concrétiser la réalisation des trois facteurs de la révolution de la conscience:

1) mourir en essence, est le processus de reconnaitre nos faiblesses, nos défauts et de mourir en eux, faire le changement d’état dans notre conscience,

2) Naitre: une fois que nous avons ouvert le processus de la mort en nous-mêmes, de nos défauts psychologiques et de personnalité, il est essentiel de s’ouvrir au nouveau cycle rempli de spiritualité renaissant à une vie nouvelle où la peur et l’égoïsme ont été éradiqués, nous naissons à une vie nouvelle dans laquelle la lumière et l’amour de notre dualité créatrice nous guide.

3) nous sommes au service de l’humanité: la luminosité de notre conscience nous donne de la clarté de ce que nous devrions faire au service de l’humanité, depuis nos prières, offrandes à la Terre-Mère, en d’autres termes, être une ressource pour la planète, son intégration et son équilibre.

 Numéro XIII  – L’Ascension

Energie véhiculée : Achèvement de toute chose et fructification

C’est la progression de l’étape actuelle vers l’étape supérieure. L’énergie propulse et soutient l’effort visant à essayer quelque chose de nouveau, ou de recommencer. Les personnes  vont toujours au-delà de la prochaine montagne, uniquement dans le but de voir ce qui s’y trouve. Les personnes utilisent leur dernier succès pour initier un nouvel effort. L’énergie du 13 est une de ces forces motrices qui achèvent, font évoluer et transcendent.    

Déité associée : le dieu suprême de la création

« Dieu » La divinité suprême, le Seigneur et la Dame de la dualité de l’univers: Temps et Espace; Masculin et Féminin; Ordre et Chaos; Jour et Nuit; Matière et Esprit. 

Ometeotl « Dieu » se manifeste par l’intermédiaire des éléments qui sont à la base de l’univers: le feu, l’air, l’eau et la terre

Le nombre 13 est l’achèvement de la vie, de tous les mouvements et de tous les processus.

13 est particulièrement relié au développement de capacités paranormales parce qu’il est connecté avec les 13 articulations principales du corps humain où l’énergie sacrée koyopa (l’équivalent maya du kundalini) s’accumule.

13 est aussi relié au raffinement et la sensibilité, les perceptions améliorées et une profonde intuition. Cette possibilité d’accéder à d’autres dimensions de la réalité s’appliquent à toutes les actions entreprises un jour 13

13 est le jour choisi pour une cérémonie spéciale effectuée en remerciements de la prospérité dont nous avons été gratifiées et l’humble demande pour plus d’abondance.  

 le jour du 20 mars: ATL «  L’eau », l’offrande, symbolise les émotions, l’imagination, l’intuition, la coupe de gratitude, l’essence de la vie, la purification, la fértilité. Il représente l’offrande de gratitude pour l’eau et la vie.

ATL signifie  “quelque chose qui se rassemble ou est recueilli”. Ceci se réfère aux nuages de pluie qui se rassemblent avant une tempête. 

Substance mythologique, l’eau est à la source de l’imaginaire et des rêves.

Certaines sources sont connues, d’après la légende et les traditions religieuses, pour leur aptitude supposée à soigner le corps, mais aussi l’Âme.

Mais l’eau est aussi le premier miroir de l’homme qui pense. C’est elle qui le guide vers la conscience de soi et la raison.

De même que la Lune contrôle les marées, la mer est l’hôte perpétuel des naissances et renaissances. Car elle est aussi le symbole de la semence masculine. Dans de nombreuses traditions, l’eau est perçue comme un moyen de transformer, de transmuter la matière inerte en vie, et de conduire l’esprit vers la lumière et la conscience de soi. 


La cérémonie d’Équinoxe se donnera le mardi 20 Mars de cette année 2012 à 11h30 au bord de la mer, dans le Var, un équinoxe sans précédent, où, en accord avec les Esprits de la nature et de l’eau nous fêteront la mutation et la renaissance.

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s